Lest we forget : le prix de la liberté


Prochaine séance de projet : mardi 16 janvier de 17h15 à 18h30 en salle 2.
Préparation du repas anglais du 17 janvier à 19h à l’hôtel Cours Thomazeau (programme sur document joint) et choix des sujets d’étude historique sur le débarquement.
Chaque élève devra aussi choisir l’histoire d’un soldat américain, anglais, français ou canadien pour préparer la cérémonie d’hommage au cimetière de Colleville.

Des repas historiques d’hommage au jour J

C’est à l’hôtel Cours Thomazeau de Castillonnès que seront rassemblés prochainement élèves, parrains et marraines du projet Normandie du Souvenir français et de l’ONACVG pour un dîner et un débat historiques quelque peu insolites. La décoration, les menus, les symboles, les récits de soldats et les images du débarquement seront anglais pour cette première soirée-repas préparée par Peggy Bogg et Jennie Whetton, les membres du Souvenir français et 3 professeurs du collège.Canadien et américain pour les deux autres prévus avant le voyage pédagogique et commémoratif en avril prochain.
Du côté anglais, il sera question de l’opération Overlord, des plages du débarquement Gold beach et Sword beach, de la prise de Caen et du fameux Pegasus Bridge (pont de Bénouville) à Ouistreham-Benouville/Ranville, immortalisé par le film "le jour le plus long".et de la fameuse phrase du général Marcks, qui déclara à von Oppeln-Bronikowski : "Si vous ne réussissez pas à rejeter les Anglais à la mer, je crois bien que nous aurons perdu la guerre."
54000 anglais ont débarqué sur les plages de Normandie pour libérer notre pays et l’Europe de la domination nazie.3000 sont morts le 6 juin 1944 lors de l’opération Overlord.

"Je voulais reprendre l’idée d’hommage à nos alliés par la découverte et la mémoire, l’immersion dans le vécu des soldats anglais, canadiens et américains dans la bataille de Normandie tout en donnant un aperçu de ces pays, de leur culture,de leurs spécificités et de leurs actions.Celle-ci a aussi pour mission l’éducation des futures générations sur le rôle joué par nos alliés dans la protection des libertés dont nous avons la chance de jouir aujourd’hui. Le projet que nous réalisons avec les élèves va permettre de mettre en place un nouveau dispositif pédagogique autour de la liberté, de la paix et des droits de l’Homme. Le Débarquement du 6 juin 1944 fut un combat universel pour la liberté qui a changé l’histoire de l’humanité et marqué à jamais la Normandie. Avec la prochaine disparition des derniers témoins de ce tournant décisif de la Seconde guerre mondiale s’effectue le passage de la mémoire à l’histoire. Cette perspective doit inciter nos élèves à faire vivre et inscrire dans l’avenir les valeurs portées par les centaines de milliers de jeunes, issus de 17 nationalités, qui, au nom de la liberté, vinrent risquer et, pour plusieurs milliers d’entre eux, perdre la vie sur des plages qui leur étaient étrangères. Le parrainage du Souvenir français et les repas anglais, américain et canadien sont aussi des facteurs d’originalité du projet et la marque d’un engagement actif de tous les participants dans le cadre de la transmission de la mémoire intergénérationnelle et l’étude des conflits contemporains". BP

Le 17 janvier les 15 élèves de 3ème feront aussi partager à leurs parrains et marraines de projet l’expérience de la bataille de Normandie et leur remettront au début du repas un flyer anglais "Lest we forget : Normandy landings" afin de préparer avec eux le voyage dans le Calvados.
Le débarquement en Normandie, côté anglais-article la Dépêche du midi du 19 décembre
Immersion dans le D-Day-Sud-Ouest


Commentaires