Sous les idéaux de paix et de liberté de l’UNESCO


Interview réalisée pour le concours national de l’UNESCO-Paris 2018 par Nathan Kinsola et Freddy Clairembault sur le projet mis en place à Castillonnès sur la liberté et l’idée démocratique par les collégiens de 4ème.
Synthèse des activités réalisées sur les places de la démocratie, de l’écriture des textes du programme de projet "Agora" et des kits-clips sur les droits et les libertés présentés au concours citoyen de l’UNESCO-Paris 2018.
Atlas des places libres en cours de réalisation.
Recueil de textes "Agora"-14 écrits à partir des travaux d’étude et de recherches des élèves.
Mis en voix de 4 textes.
Journée mondiale des droits de l’homme-10 décembre 2018-Collège de Castillonnès
70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Invités d’honneur : Romain Humeau (auteur-compositeur-groupe bordelais Eiffel) -Ioulia Klekot (avocate ukrainienne d’Odessa qui a fui l’Ukraine en 2014-master de droit-Institut juridique d’Aquitaine)
Présentation du projet sur les libertés et les droits-débats citoyens avec la Ligue des droits de l’homme, Youth UNESCO International et Amnesty International
"La démocratie est-elle respectueuse des droits de l’homme ?"
Programmation-Films-débats publics
* "A peine j’ouvre les yeux"
* "Persépolis" au cinéma de Castillonnès.
Programme de projet sur les droits de l’homme au Palais des Nations de Genève-prévision d’un séjour en Suisse avec les élèves en mai 2019 (+UNHCR, Croix-Rouge Internationale, Youth UNESCO....).

Lien de téléchargement du fichier vidéo-bande-annonce du projet "places libres"
www.transfernow.net/c1f923m06qi3

La notion de liberté constitue le cœur du préambule de la Déclaration Universelle des
Droits de l’Homme (DUDH).
Cette liberté se comprend sous plusieurs angles : d’abord la participation qui implique que les individus soient « libérés de la terreur » (alinéa 2) et protégés par des droits politiques pour participer à la vie publique.Puis l’autonomie correspondant aux libertés personnelles (par exemple l’interdiction de violer le domicile privé) et aux libertés publiques telles « liberté de pensée, de croyance, d’opinion, d’expression, de réunion, d’association. »
(Bettati et Duhamel, 1998)

Enfermer la liberté d’expression, c’est contenir sa force d’opposition
dans un espace restreint, c’est bafouer l’évidence du droit d’opinion et d’expression
dans l’espace public par la peur.La liberté d’expression est un droit universel et fondamental pour qu’aucun citoyen ne subisse la peur, les réprimandes, l’oppression, le silence et le cloisonnement de la pensée critique.
Le pilier de la démocratie est la liberté de parole et d’opinions.

Information -13 avril 2018

Reporters sans frontières note une dégradation mondiale de la liberté d’expression.
L’association Reporters Sans Frontières (RSF), reconnue d’utilité publique depuis 1995, a publié le classement mondial de la liberté de la presse (première édition en 2013). RSF repère une détérioration de la liberté d’expression dans le
monde, notamment à cause d’une prise de contrôle politique des médias comme en Turquie, en Pologne, au Yémen ou en Egypte. Dans ces pays, des lois sont posées pour limiter la liberté d’opinions et encourager, implicitement, l’autocensure des journalistes : « nombre de lois ont été édictées, punissant les journalistes pour des incriminations fallacieuses telles qu’"insultes au président", "blasphème" ou "soutien au terrorisme" (Edition 2016 du Classement mondial de la liberté de la presse, RSF). L’indicateur tel qu’« environnement et autocensure » montre une dégradation de 5% pour les pays d’Asie centrale et d’Europe de l’Est. Le rapport montre ainsi que les régimes totalitaires ont une politique de surveillance accrue des informations journalistiques
qui circulent, ce qui entraîne une censure forte de la parole des journalistes et de l’information !
Plus d’infos : https://rsf.org/

« 
Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression ; ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit ». Article 19, DUDH, 1948.


Documents joints

PDF - 1.3 Mo
PDF - 605.5 ko
PDF - 1009.8 ko
PDF - 862 ko
PDF - 984.4 ko
PDF - 579.7 ko
PDF - 1.3 Mo

Commentaires