Une éducation à la liberté

dimanche 25 novembre 2018
par  Classe d’Histoire Géographie Éducation civique 1

Les collégiens de 3ème de Castillonnès préparent la journée des droits de l’homme du 7 décembre pour commémorer les 70 ans de la Déclaration universelle.
A cette occasion, ils exposeront leurs travaux réalisés sur les articles de la DUDH et présenteront l’atlas civique réalisé sur 47 places de la démocratie dans le monde (192 pages) avec un recueil de textes mis en voix et en chansons (68 pages), complété par des fiches d’exploitation pédagogique et des articles commentés à la lumière de l’actualité.
Ce projet est lauréat du prix UNESCO 2018 sur la liberté d’expression comme forme d’engagement.
La liberté d’expression permet de vivre librement et de faire valoir l’ensemble des droits humains et des libertés fondamentales.

Une éducation civique autrement dite

26 août 1789  : les députés de l’Assemblée Nationale Constituante adoptent la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen.
10 décembre 1948 : les représentants des Nations-Unies, réunies à Paris, adoptent la Déclaration universelle des Droits de l’homme.

Ces deux déclarations constituent les deux étapes incontournables et les deux références nécessaires de la conquête des Droits de la personne humaine. Une conquête longue et difficile et toujours menacée.
Les Droits de l’homme sont une cause mondiale. Chaque jour ,à travers le monde, apporte son lot de violations des droits les plus élémentaires et d’atteintes aux libertés dont il importe d’exiger le respect. Dans ce domaine, depuis 2008 le collège Jean Boucheron a inscrit dans ses projets et ses itinéraires pédagogiques l’apprentissage et le respect des Droits de l’homme.
Cette mission d’éducation est une nécessité : elle n’est pas facile. Il s’agit, pour assurer la formation des citoyens de demain, de conduire nos jeunes élèves à la prise de conscience des droits, et par conséquent des devoirs, des valeurs à transmettre, des comportements sur le respect desquels repose la vie en société dans un Etat démocratique. Ils sont à la base de la vie civique et garants des libertés. L’Etat républicain est fait de personnes libres et responsables, ayant le sens de l’intérêt général. On naît citoyen : on devient un citoyen éclairé par l’apprentissage.

Un message humaniste

Les cours d’éducation civique ne sont pas qu’une simple instruction, un catalogue de structures, de lois et de règlements. A travers le projet, ils sont aussi devenus une prise de conscience, une attitude constructive, une implication affective et une démarche d’éveil au monde par le biais de l’histoire, du français, de l’art, de la musique et des activités pratiques : cela a permis d’insister sur la nécessité de l’engagement et de la solidarité pour défendre et faire respecter les libertés.

En rendant le projet vivant et concret, les élèves de 4ème et de 3ème se sont attachés à répondre à ces questions autour des thèmes des droits, des libertés et de la démocratie : ils ont pris conscience de leurs représentations personnelles sur ces questions à travers l’histoire et l’actualité ; leurs études de cas, leurs choix de chansons et leurs textes exprimant leurs points de vue sur la liberté apportent un outil documentaire et pédagogique utile à la compréhension du monde. Tous les choix entrepris et réalisés dans le cadre du projet et illustrés par des exemples concrets sur des sujets délicats et mal connus dans l’atlas les ont conduit à former peu à peu leur personnalité de petits citoyens épris de liberté et de dignité humaine. Ils ont partagé 47 expériences pour affermir la démocratie dans la pluralité des idées, des principes et des valeurs universelles ! Un message humaniste aussi lumineux que précis qu’il est indispensable de relire en ces temps de repli identitaire, de fragilité démocratique et de fracturations communautaires.
C’est le respect des libertés qui permet l’exercice des droits de l’homme.

Au nom de cette cause, les prix UNESCO et René Cassin obtenus cette année ont récompensé la belle initiative des collégiens de Castillonnès, qui sera bientôt portée au Conseil des Droits de l’homme de Genève et au Conseil de l’Europe de Strasbourg.

Que tous les élèves soient vivement remerciés pour ce travail et félicités !


Commentaires