Imagine Bruxelles : le carnet de voyage virtuel (version intégrale)


Bruxelles@distance

Le carnet de voyage virtuel complet comporte 59 pages avec les photos inédites des élèves.
Suivez les étapes de la semaine de projet à Bruxelles jour après jour !

"Un projet original et énergisant ! Nous avons bien besoin de ce genre d’initiative pour nous porter pendant cette période". Bravo !"
Hélène-Marie Maechler
Administratrice de la Fondation Hippocrène-Education à l’Europe-Paris

"Une bien belle initiative du collège de Castillonnès, une expérience virtuelle à Bruxelles concrète et signifiante"
Bernadette Paccalin
Déléguée académique aux relations européennes et internationales et à la coopération
Académie de Bordeaux

"Un super projet ! On a hâte de vous accueillir à Bruxelles après la crise sanitaire"
Olivier Henry
Sleep well-Responsable des activités-Tourisme Bruxelles

"Bravo et félicitations ! Une tonalité pleine d’espoir et une belle éducation à la culture de la citoyenneté européenne"
Marie-France Mailhos
Présidente de l’AEDE-France
Agence européenne de l’éducation-Bordeaux

Une expérience pour garder l’esprit ouvert et alerte pendant le confinement, la motivation et l’inspiration, avec une nouvelle interface pour mieux s’approprier le voyage et porter le projet dans la capitale européenne.
Imagine Bruxelles, c’est une activité de géographie et de découverte pour une vision d’ensemble de ce qui devait attendre les élèves tout au long de cette semaine, la matrice d’un séjour européen imaginaire comme une vraie leçon d’histoire, de géographie et d’EMC pour raconter les visites, les rencontres, la présentation du projet Outside, l’Europe, la démocratie et les droits de l’homme dans une démarche concrète et signifiante. Pas une version décalée.
L’idée, ce n’est pas que les élèves restent dans leur chambre mais qu’ils discutent au retour en classe de ce qu’ils ont vu, découvert, aimé et partagé au Conseil européen, au musée BelVue, à Amnesty International et à Géopolis et qu’ils animent une discussion sur leur voyage et la réalisation de leur atlas depuis…..Bruxelles.
Même confinés, ils restent actifs et engagés pour la défense des droits de l’homme.
Cette initiative leur montre aussi que rien n’est impossible quand on met tout en œuvre pour y arriver.
Elle permettra d’améliorer la préparation pour l’an prochain et leur donnera encore plus envie de vivre réellement cette expérience, avec un nouveau scénario à écrire car rien ne remplace un vrai voyage…
On a envie d’y croire. Tout était prêt.
Tout peut recommencer...

En immersion à Bruxelles

Livret Imagine Bruxelles-OUTSIDE-INSIDE OUT
59 pages avec les photos inédites des élèves !
Avril 2020

Merci à Tristan, Jayson, Nathan, Tatiania, Elsa (2), Océane, Vincent, Erwann, Léonie, Luna, Kahina, Ethan, Clarance, Emma (2), Miguel, Lilie, Safa et Marwa, Toby, Léa, Eva, Tom, Lisa, Diego, Mélanie, Suzanne, Enzo, Cindy, Nassim, Hassan, Clément, Soély, Florentine, Lucie, Maxence, Clélia, Manon, Malinie, Maëva, Lana et Ylane.

Géoconfinement-les impressions des élèves du collège Jean Boucheron

"Au départ, nous étions déçus de ne pas pouvoir partir puis nous nous sommes faits une raison car c’était plus raisonnable pour notre santé" .

"Il n’est pas facile de rester quand on doit partir mais en allant sur le site du collège on avait l’impression d’y être un peu, mais sans personne et sans valise..."

"J’ai suivi le projet tous les jours : je prenais le temps de lire les textes et les vidéos qui étaient mises en ligne".

"Cette expérience m’a permis de voyager et de découvrir la capitale européenne, des images et des documents que je ne connaissais pas".

"Je m’imaginais en train de faire la visite à Bruxelles et de débattre de notre projet en le présentant aux différentes associations, ainsi que le temps libre que j’aurai pu avoir avec mes copains et les professeurs. Aux souvenirs qu’on aurait pu avoir si on avait été tous ensemble".

"Les souvenirs que je souhaite conserver du voyage virtuel pour l’an prochain sont la visite du Parlementarium, le parc mini-Europe des capitales européennes et les rencontres avec l’ONG Amnesty International".

"Les voyages en vrai c’est mieux mais les voyages comme celui que nous avons fait à Bruxelles, ça nous aide à apprendre. On devrait en faire plus souvent pendant l’année en cours pour visiter le monde et correspondre avec d’autres élèves par Internet pour échanger nos impressions".

Perspective Bruxelles


Documents joints

PDF - 1.1 Mo

Commentaires